Publication

Alerte NDONDEZA n°7 : Disparition de Jean-Marie-Vianney Arakaza

Jean-Marie-Vianney Arakaza est introuvable depuis le 03 mars 2018.

Selon ses proches, Jean-Marie-Vianney Arakaza a répondu à l’appel d’un ami le matin du 03 mars 2018. Puis les deux hommes se seraient rendus au marché communément appelé “Chez Sion” à bord du tricycle BAJAJ. Là ils auraient rejoint une troisième personne et seraient partis cette fois-ci à bord d’un taxi (voiture). Le taxi aurait été filé par une voiture Toyota TI aux vitres teintées et un pick-up qui seraient du SNR. Le taxi aurait été arrêté tout près de la BRARUDI au quartier industriel de Bujumbura. Les trois passagers auraient été sommés de monter à bord du pick-up. Les véhicules auraient par la suite pris le chemin de Buringa en province de Bubanza. Une des trois personnes enlevées aurait pu sauter du pick-up et témoigner qu’elles avaient été arrêtées par des agents du SNR conduits par l’officier du renseignement Joseph Mathias Niyonzima alias “Kazungu”. La famille de Jean-Marie-Vianney Arakaza l’a cherché dans tous les cachots connus de Bujumbura mais en en vain. Un des agents du SNR aurait répondu aux proches: “comment pouvez-vous oser demander quelqu’un qui avait le numéro téléphonique de Hussein Radjabu parmi ses contacts?”

Fils de Pascal Buhwibiri et Euphémie Nzambimana, Jean-Marie-Vianney Arakaza est né en 1989 à Mabaya, commune Bisoro en province de Mwaro. Lauréat de la section électromécanique de l’Ecole Saint-Luc de Bujumbura, le jeune Arakaza était employé de la société de gardiennage PSG aux bureaux de la Croix-Rouge à Ngagara. Il serait un membre du parti MSD. Jean-Marie-Vianney Arakaza réside à Mutakura au nord de Bujumbura.

Nous demandons à toute personne qui aurait une information sur la situation de Jean-Marie-Vianney Arakaza de nous informer sur whatsapp +257 79 910 446 ou sur l’email: [email protected]
N.B: Le FOCODE n’est pas en mesure de confirmer ou d’infirmer les informations d’une alerte. L’alerte NDONDEZA publie un appel au secours lancé par une famille et ne contient que les premières informations à la disposition de ses proches. Le FOCODE procède alors à son enquête.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *